Deuxième méthode - BASILIQUE SAINT LOUIS-MARIE GRIGNION DE MONTFORT

Aller au contenu

Deuxième méthode

Prières
DEUXIÈME MÉTHODE PLUS ABRÉGÉE
 Pour célébrer la vie, la mort et la gloire de Jésus et de Marie
en récitant le saint Rosaire et pour diminuer les distractions de l’imagination.
 [6] Il faut pour cela ajouter à chaque Ave Maria de chaque dizaine un petit mot qui nous remette en mémoire le mystère qu’on célèbre par la dizaine ; et il faut ajouter ce mot après Jésus, au milieu de l’Ave.

A la Ire dizaine. Et béni le fruit de votre ventre, Jésus incarné.
A la 2e [dizaine]. Jésus sanctifiant.­
A la 3e — Jésus pauvre enfant.
A la 4e — Jésus sacrifié.
A la 5 e — Jésus saint des saints.
A la 6 e — Jésus agonisant.
A la 7 e — Jésus flagellé.
A la 8 e — Jésus couronné d’épines.
A la 9 e — Jésus portant sa croix.
A la 10 e — Jésus crucifié.
A la 11 e — Jésus ressuscité.
A la 12 e — Jésus montant aux cieux.
A la 13 e — Jésus nous remplissant du Saint­-Esprit.
A la 14 e — Jésus nous ressuscitant.
A la 15 e —  Jésus vous couronnant.

Ensuite, à la fin du premier chapelet, on dit : Grâce des mystères joyeux, descendez en nos âmes et les rendez vraiment saintes.
 
A la fin du second : Grâce des mystères douloureux, descendez en nos âmes et les rendez vraiment patientes.
 
A la fin du troisième : Grâce des mystères douloureux descendez en nos âmes et les rendez éternellement bienheureuses. Ainsi soit-il.
Retourner au contenu